mike horn avec un bâton en forêt

Introduction

Mike Horn est une légende vivante dans le domaine de l’aventure et des expéditions extrêmes. Ses prouesses sont nombreuses et plus surprenantes les unes que les autres. Dès son plus jeune âge, son tempérament de sportif et d’aventurier le prédestine à un parcours singulier en dehors des sentiers battus. C’est avant tout grâce à ses connaissances sur la nature et ses compétences en survie (mais aussi grâce à son mental d’aventurier) qu’il a pu réaliser ses expéditions impressionnantes

6 Conseils de Mike Horn pour survivre dans la nature

Mike Horn, cet explorateur et aventurier de renom, nous a partagé de nombreux conseils pour survivre dans la nature au cours de sa carrière. Voici un TOP 6 de ses meilleurs conseils de survivaliste. 

Prêt ? Commençons sans plus attendre !

Conseil n°1 – Gérer l’échec

Ce premier conseil de l’explorateur concerne l’aspect développement personnel et préparation mentale. En effet, les aptitudes mentales sont essentielles en survie si l’on veut garder la tête froide et surmonter toutes les épreuves qui s’offrent à nous. Garder une attitude positive en toutes circonstances  est crucial. La survie dépend souvent de la capacité à rester calme et à penser de manière rationnelle dans des situations stressantes. 

Lors de situation de crises (lors d’un blocage psychologique par exemple), Mike Horn nous enseigne à accepter la douleur et l’échec mentalement. Cela a pour effet de nous permettre ensuite de guérir plus facilement. Mike Horn a dit : “Vis dans le présent et pas dans le passé”. C’est-à-dire qu’il ne faut pas ruminer et trop réfléchir sur ses échecs. Au contraire, il faut vivre dans l’instant présent et aller de l’avant pour se sortir efficacement de cette situation d’inconfort.

Conseil n°2 – Trouver de l’eau potable

Mike Horn utilise sa connaissance de la nature à son avantage pour trouver de l’eau potable. Par exemple, dans la forêt après une forte pluie, on obtient de l’eau en pressant de la mousse. Ou encore, il récupère la rosée du matin en enroulant son t-shirt autour de ses jambes.

Le célèbre aventurier nous conseille deux techniques rudimentaires mais très utiles pour rendre de l’eau potable. 

  • Filtrer l’eau avec un tissu pour enlever les sédiments puis faire bouillir l’eau afin d’éliminer les contaminants (bactéries …).
  • Filtrer l’eau à l’aide d’une bouteille en plastique que l’on découpe en son centre et à laquelle on fait des trous dans le bouchon. On construit un filtre en 4 couches : on insère d’abord du charbon, puis du sable fin, des cailloux et enfin de l’herbe. On place cette partie de la bouteille dans l’autre partie qui sert à réceptionner l’eau filtrée. L’eau obtenue peut ensuite être bouillie pour devenir 100% potable.

➡️ Retrouvez notre TOP 4 des meilleures gourdes filtrantes

Conseil n°3 – Faire du feu

Le feu est primordial dans la nature car il remplit plusieurs objectifs : 

  • Il fournit de la chaleur
  • Il réconforte
  • Il permet de bouillir de l’eau
  • Il permet de cuir des aliments
  • Il fabrique du charbon
  • Il éloigne les nuisibles (animaux, insectes, moustiques)
  • Il permet de solidifier du bois
  • Il créer de la lumière en pleine nuit
  • Il génère de la fumée pour se faire repérer

Mike Horn nous transmets ses bonnes pratiques pour faire du feu simplement. 

1- Tout d’abord, il faut réunir du bois sec qui prendra beaucoup plus vite que du bois vert ou du bois humide. Il privilégie le bois mort toujours accroché aux arbres plutôt que le bois par terre. 

2- Ensuite, il organise les morceaux de bois en fonction de leur taille. Au début on utilisera des brindilles puis du petit bois et enfin des morceaux plus costauds. 

3- Avec son couteau de survie, notre aventurier fend en deux un bout de bois puis fait des copeaux de bois en utilisant le coeur du morceau de bois (partie très sèche). 

➡️ Grâce à nos conseils d’experts, choisissez le bon couteau de survie.

4- Enfin, Mike Horn utilise des allumettes tempêtes pour déclencher le feu.

Conseil n°4 – S’équiper d’un kit de survie 

Pour Mike Horn, il est essentiel d’emporter avec soi un kit de survie adéquat afin de pallier d’éventuels accidents ou situations imprévues.

➡️ Retrouvez notre article sur les indispensables d’un kit de survie

Conseil n°5 –  Préparation physique et mentale

Mike Horn s’entraîne très régulièrement pour ses expéditions afin de garder la forme mais aussi pour développer son mental qui lui permettra de surmonter les épreuves difficiles qu’il sera susceptible de rencontrer sur le terrain. 

Si l’on veut entreprendre de grandes randonnées, une immersion totale en pleine nature ou un descente en rafting de plusieurs jours, il faut impérativement se préparer.

Pour cela, Mike Horn travaille non seulement le cardio à travers du VTT, du vélo de route, du trail ou du kayaking mais aussi sa force en tractant des pneus en gravissant une montagne par exemple.

En se surpassant lors de ses séances d’entraînements, Mike Horn endurci aussi son mental. Lorsque l’on est en expédition et qu’on en peut plus, on doit parfois continuer et aller chercher la détermination dans ses retranchements.

Conseil n°6 – Installer son campement

Mike Horn nous enseigne l’art d’installer son camp efficacement et en sécurité en zone boisée. Il fait le choix d’un hamac car c’est le moyen de dormir facilement et confortablement, du moment qu’il y a des arbres pour l’accrocher. 

Pour déterminer l’emplacement du camp, voici ses conseils de base :

  • Ne pas dormir en dessous d’arbres morts qui sont susceptibles de s’écraser sur nous en cas de tempête
  • Éviter les zones avec une forte végétation et les coulées pour ne pas croiser d’animaux (serpents, sangliers …).
  • S’installer à côté d’une zone avec du bois sec pour faire du feu

Mike Horn utilise des nœuds simples et faciles à défaire pour attacher sa corde aux arbres. Il attache d’abord une bâche protectrice pour se protéger des intempéries puis son hamac à l’intérieur.

Voici une liste du matériel qu’il utilise pour installer son campement :

Mais qui est Mike Horn ?

Il est né en 1966 en Afrique du Sud. Durant son enfance et son adolescence, le futur aventurier hors pair développe sa passion de “l’extérieur”. Il se rend de plus en plus compte que son épanouissement se trouve dans la découverte du monde, loin des salles de classes et des paysages urbains. 

Quels sont ses plus grands exploits ? 

Tenez vous bien …

  • 1997 : Traversée du fleuve Amazone en solitaire muni d’un hydrospeed sur 7 000 km.
  • 1999 : Tour du monde en suivant la ligne de l’équateur sur 40 000 km.
  • 2002 : Tour du globe par le cercle arctique en solidaire en 2 ans.
  • 2017 : Voyage en Antarctique en solitaire (sinon c’est pas drôle) sur 5 100 km.

Comment Mike Horn a-t-il pu accomplir ces réalisations ?

C’est dans ses rêves d’aventure et de survie que Mike Horn puise principalement sa force et sa motivation d’entreprendre des choses que nulle autre jusqu’à lors n’a osé entreprendre.

Mike Horn a développé un mental d’acier grâce à une mentalité positive et une excellente condition physique. 

Au delà delà de ses aptitudes mentales, il est avant tout un passionné d’aventure qui a su développer au cours de sa vie pléthore de compétences de survie et de connaissances sur son environnement qu’il met en application dans ses expéditions : 

  • Canyoning
  • Ski
  • Se réchauffer rapidement
  • Réparer un bâteau
  • Faire des noeuds
  • Faire du feu
  • Trouver de l’eau
  • Orientation et navigation
  • Savoir administrer les premiers secours
  • Reconnaître les plantes utiles
  • Ect.

Où vit Mike Horn ?

Mike Horn réside à Château-d’Œx en Suisse.

Qui sont les parents de Mike Horn ?

Son père était un célèbre sportif qui pratiquait le rugby, sport incontournable en Afrique du Sud. Sa mère, Blanche Horn, était professeur d’économie. 

Quel âge a Mike Horn ?

Mike Horn a à l’heure où j’écris ces lignes 57 ans.

Combien mesure Mike Horn ?

Mike Horn mesure 1,76 mètre.

Retour en haut