3 méthodes pour aiguiser un couteau

artisan affûtant un couteau sur une roue d'aiguisage

Aiguiser un couteau régulièrement est essentiel pour maintenir sa netteté et son efficacité de coupe. En fonction du type d’acier, de l’utilisation que vous en faites et de l’indice HRC de votre couteau, il nécessitera un affûtage plus ou moins régulier. Il existe 3 méthodes traditionnelles d’aiguisage qui permettent d’aiguiser n’importe quel couteau. Ces trois méthodes impliquent l’utilisation de 3 outils différents (même s’il en existe d’autres conçus à cet effet, nous nous concentrons ici sur les principaux) : 

  • La pierre à aiguiser
  • Le fusil à aiguiser
  • Un petit aiguiseur manuel

Le plus important lorsque l’on affûte son couteau ou tout autre lame (hachette, hache …) est de respecter l’angle d’affûtage pour un résultat optimal. Chaque lame a un angle d’affûtage qui lui est propre. En général, les angles se situent entre 15 et 30 degrés. Si vous avez des doutes sur l’angle, référez-vous à la fiche produit de votre couteau ou demandez conseil à un professionnel.

➡️ Assurez-vous de bien connaître la réglementation autour du port du couteau en France.

La pierre à aiguiser

Il existe plusieurs types de pierre avec des grains différents. Il est recommandé de commencer par aiguiser votre couteau sur une pierre à grain fin pour un affûtage préparatoire (en enlevant de la matière du taillant) puis terminez avec la pierre à grain plus fin pour un fil rasoir et tranchant. Vous pouvez utiliser la même pierre à aiguiser ça fonctionne aussi très bien.

Certaines pierres à aiguiser nécessitent d’être trempées dans l’eau ou que l’on applique une fine couche d’huile dessus pour l’utilisation. Suivez les instructions spécifiques de votre pierre.

Les étapes :

  1. Selon les spécificités de votre matériel, mouillez la pierre : Si votre pierre nécessite de l’eau, faites-la tremper pendant quelques minutes avant de commencer. Si elle nécessite de l’huile, appliquez une fine couche d’huile.
  2. Positionnez le couteau : Tenez le couteau fermement avec la main dominante. Placez la lame contre la pierre selon l’angle de votre couteau.
  3. Aiguisez le côté rugueux de la lame : Faites glisser la lame le long de la pierre en utilisant un mouvement de va-et-vient. Appliquez une pression légère et constante. Assurez-vous de couvrir toute la longueur de la lame.
  4. Changez de côté : Après quelques passages, changez de côté et aiguisez l’autre côté de la lame de la même manière. Assurez-vous de maintenir le même angle.
  5. Vérifiez la netteté : Testez la netteté de la lame en la passant doucement sur du papier ou sur votre ongle. Si le couteau n’est pas assez tranchant, répétez le processus.
  6. Passez à une pierre plus fine (facultatif) : Si vous souhaitez un affûtage plus fin, passez à une pierre à grain plus fin et répétez les étapes ci-dessus.
  7. Nettoyez le couteau : Après l’aiguisage, nettoyez le couteau pour éliminer les résidus de la pierre à aiguiser.

Le fusil à aiguiser

C’est ma méthode d’aiguisage préférée car elle est simple d’utilisation et le matériel ne prend pas beaucoup de place. Aiguiser un couteau avec un fusil à aiguiser, également appelé tige d’aiguisage ou fusil aiguiseur, est une méthode courante et efficace. Il existe différents types de fusils à aiguiser, notamment en céramique, en acier, ou en diamant. Choisissez celui qui convient à votre type de couteau. Par exemple, privillégiez un petit mini aiguiseur portable pour un couteau EDC.

Les étapes :

  1. Placez le fusil à aiguiser : vous pouvez poser le fusil à aiguiser sur une surface stable, comme une planche à découper, avec le manche du fusil fermement tenu ou bien le tenir en l’air au choix.
  2. Tenez le couteau correctement : Tenez le couteau avec la main dominante avec votre pouce posé à l’arrière de la lame. Assurez-vous de maintenir un angle constant. La plupart des fusils sont conçus pour être utilisés à un angle d’environ 20 degrés, mais cela peut varier en fonction du type de couteau.
  3. Positionnez le couteau : Placez le talon de la lame du couteau à la base du fusil, avec le tranchant tourné légèrement vers l’extérieur.
  4. Aiguisez en mouvements ascendants : Faites glisser la lame le long du fusil en effectuant des mouvements ascendants, en descendant légèrement vers l’extérieur à chaque passage. Assurez-vous de couvrir toute la longueur de la lame.
  5. Tournez le couteau : Une fois que vous avez aiguisé un côté, tournez le couteau et aiguisez l’autre côté de la lame de la même manière.
  6. Alternez les côtés : Répétez le processus en alternant les côtés jusqu’à ce que le couteau soit suffisamment aiguisé. Assurez-vous de maintenir un angle constant pendant tout le processus.
  7. Testez la netteté : Testez la netteté de la lame en coupant doucement du papier ou sur votre ongle ou vos poils. Si le couteau n’est pas assez tranchant, répétez le processus.
  8. Nettoyez le couteau : Après l’aiguisage, nettoyez le couteau pour éliminer les résidus métalliques.

Aiguiser un couteau avec un fusil à aiguiser peut nécessiter un peu de pratique pour maintenir l’angle correct, mais avec le temps, cette technique n’aura plus de secret pour vous.

Voici une vidéo explicative qui s’applique à tous types de couteaux : 

➡️ Découvrez notre comparatif des meilleurs couteaux de survie, couteaux bushcraft et couteaux de chasse.

Le petit aiguiseur manuel

Si vous cherchez la simplicité,  un petit aiguiseur manuel est la méthode idéale ! Elle est accessible et facile d’utilisation. Ces aiguiseurs sont équipés de fentes dans lesquelles vous faites passer la lame du couteau. Vous n’avez pas à vous occuper de l’angle d’affûtage. Le petit aiguiseur manuel conviendra parfaitement aux détenteurs d’un couteau EDC. Voici comment procéder : 

Les étapes :

  1. Placez l’aiguiseur : Posez l’aiguiseur sur une surface stable, comme une table ou un plan de travail.
  2. Choisissez le côté approprié : Les aiguiseurs manuels ont généralement une fente pour l’aiguisage grossier et une fente pour l’aiguisage fin. Commencez par la fente grossière si le couteau est émoussé, puis passez à la fente fine pour un affûtage plus fin.
  3. Tenez le couteau correctement : Tenez le couteau avec la main dominante et assurez-vous de maintenir un angle constant.
  4. Commencez l’aiguisage : Insérez la lame du couteau dans la fente et tirez doucement la lame à travers l’aiguiseur en suivant les instructions du fabricant. Faites cela plusieurs fois, en maintenant le même angle.
  5. Passez à l’aiguisage fin : Si votre aiguiseur a une fente pour l’aiguisage fin, passez ensuite la lame à travers cette fente. Ceci affinera davantage le tranchant du couteau.
  6. Testez la netteté : Testez la netteté de la lame en coupant doucement du papier ou sur votre ongle ou sur vos poils. Si nécessaire, répétez le processus.
  7. Nettoyez le couteau : Après l’aiguisage, nettoyez le couteau pour éliminer les résidus métalliques.

L’utilisation d’un petit aiguiseur manuel est généralement assez simple, mais assurez-vous de suivre les instructions spécifiques du fabricant pour obtenir les meilleurs résultats.

Bonus : Aiguiser son couteau avec de l’argile

Dans un cadre de survie, si vous vous retrouvez sans outils d’aiguisage conventionnels, vous pouvez essayer une méthode rudimentaire en utilisant de l’argile pour aiguiser temporairement le fil de votre couteau de survie.

➡️ Comment choisir un bon couteau de survie ?

J’ai choisi de vous partager cette technique que vous pouvez appliquer en milieu forestier ou autre milieu sauvage pour aiguiser vos lames.

Il faut savoir tout d’abord qu’il est inhabituel d’aiguiser un couteau avec de l’argile, car l’argile n’est pas un matériau adapté à cet usage. Mais en situation de survie, l’argile permet un aiguisage d’appoint performant. Pas besoin d’énormément d’argile, prenez cependant de l’argile avec des grains fins et enlevez les petits cailloux et saletés présents.

Les étapes :

  1. Préparez l’argile : Mouillez très légèrement l’argile pour la rendre un peu souple. Vous n’avez besoin que d’une petite quantité.
  2. Appliquez l’argile sur une souche d’arbre coupée perpendiculairement au sol: Étalez l’argile sur la surface de la souche. 
  3. Maintenez le couteau correctement : Tenez le couteau avec la main dominante et maintenez-le avec votre angle de lame par rapport à la surface.
  4. Aiguisez en mouvements circulaires : Avec une légère pression, effectuez des mouvements circulaires pour frotter le tranchant du couteau contre l’argile. Essayez de maintenir un angle constant.
  5. Alternez les côtés : Faites cela des deux côtés de la lame pour égaliser l’aiguisage.
  6. Enfin, vous pouvez finir l’affûtage du tranchant sur un affiloir d’appoint comme un morceau de bois dur. Il est très important d’aiguiser dans le fil du bois.
  7. Nettoyez le couteau : Après l’aiguisage, nettoyez bien le couteau pour enlever les résidus d’argile et de bois.

Grâce aux grains très fins présents dans l’argile, cette méthode vous permettra d’arriver à des niveaux d’affûtage élevés, quasiment rasoir. Retrouvez les explications de cette technique dans la première partie de cette vidéo :

Retour en haut