Couteau de survie – Les 7 meilleurs couteaux de survie en 2024 🗡

Qu’est-ce qu’un couteau de survie ?

Un couteau de survie est un l’outil principal de votre matériel de survie, indispensable lors de la préparation de votre sac. Son utilité est indispensable lors d’une situation de survie. Qu’est-ce qu’une situation de survie ? C’est un événement pendant lequel ton pronostic vital est enclenché, généralement parce que tu te trouves dans un milieu hostile. Par exemple, lors d’une randonnée en pleine nature, tu te perds complètement. Personne ne sait que tu es là, sauf toi et … ton couteau de survie ! Tu ne peux pas compter sur les secours, mais tu peux compter sur ton couteau de survie ! Ce couteau est là pour assister les survivalistes dans leurs tâches : couper du bois, faire du feu, se défendre, se soigner, creuser le sol, se créer un stock alimentaire, tailler le bois, se fabriquer un abri ou chasser. Ainsi, un couteau de survie conviendra parfaitement lors de randonnées, de treks, de bivouacs ou dans le cadre de missions militaires. Un couteau de survie est souvent accompagné de son étui avec des accessoires comme une pierre à feu, un kit de survie, une tige d’affûtage ou encore un talon brise vitre. Tout ces éléments en font un vrai outil multi usage qui sera le prolongement de votre bras pour vous aider à sortir vivant de n’importe quelles situations d’urgences.

Alors on enclenche le mode survival et on commence sans plus tarder cette selection des meilleurs couteaux de survie.

1- ESEE 5 ESEE – meilleur couteau de survie militaire ✨ coup de coeur ✨

esee 5

Présentation

Je ne vais pas tourner autour du pot. Si vous vous demandez quel est le meilleur couteau pour les survivalistes, c’est le ESEE 5. C’est le roi, c’est le patron. Pourquoi le ESEE 5 ? Ce couteau a été développé pour pouvoir vous tirer d’affaires de tous types de situations. En effet, l’’ESEE 5 a été développé par l’entreprise ESEE pour les pilotes d’hélicoptères de l’armée américaine. Ce couteau a été conçu pour permettre aux hommes opérant dans ces engins (pilote, parachutiste, gunner et autre) de survivre en milieu hostile après s’être éjecté. Sa qualité de fabrication, son revêtement anti-corrosion, sa solidité et sa durabilité en font l’un des meilleurs couteaux de survie du marché. Un outil à garder absolument près de soi ou dans sa maison, on ne sait jamais ! Ce couteau doit faire partie de votre équipement de survie.

Caractéristiques

  • Type d’acier : Acier 10-95 très tranchant avec un bon revêtement
  • Facilité d’affûtage : Très facile à affûter
  • Polyvalence : présence d’un drill sur le manche qui permet de faire du feu, le talon du manche contient un brise vitre permettant de casser des vitres, conçu pour répondre à une multitude de missions : couper du bois, préparer un repas, aménager un campement, bâtonnage ou encore tailler du bois.
  • Tranchant : conçu pour pouvoir découper la carlingue d’un hélicoptère après une évacuation d’urgence, vous pouvez faire confiance à sa lame lisse ultra résistante.
  • Longueur de la lame : lame de 13,2 cm
  • Longueur du couteau : 27,5 cm
  • Poids : Le couteau pèse 435 grammes
  • Epaisseur de la lame : Lame de 6,5 mm d’épaisseur
  • Garantie : garantie à vie
  • Matériau de la poignée : micarta

Avantages et inconvénients

Avantages : De l’argent bien investi. Un incontournable de la survie, un outil fiable et robuste avec une résilience aux chocs impressionnante. Conçu aux USA pour répondre à tous vos besoins, fourni avec un étui d’extrême qualité qui permet de verrouiller le couteau. Peut être acheté sans l’étui pour 100€ de moins. C’est le meilleur rapport qualité-prix sur le marché. Une catastrophe ? Une guerre ? Un effondrement de la société ? Une crise planétaire ? Le ESEE 5 est là pour vous accompagner dans cette rude épreuve. Un manche quasiment indestructible, une grip ergonomique et une durabilité à toutes épreuves.

Inconvénients : Manche en micarta pas des plus confortables.

Avis

2 – First Blood Rambo – couteau de survie rambo (avec boussole)

first blood rambo

Présentation

Ce couteau est signé : “Sylvester Stalone” apparaît gravé sur la lame. Ce couteau fantaisiste de type bowie est issu de la saga mondialement connue. C’est une réplique à l’identique du couteau utilisé par le personnage principal Rambo. Bien que ce couteau soit tiré d’un film d’action, il reste un vrai outil efficace en milieu naturel conçu pour être utilisé. Son manche contient un kit de survie avec notamment une boussole très utile pour se repérer dans la nature.

Caractéristiques

  • Type d’acier : Acier inoxydable non référencé
  • Facilité d’affûtage : facile à affûter
  • Polyvalence : Le couteau répond à ses attentes. Il peut couper du bois, servir pour la mise en place d’un abri ou encore pour les plus téméraires à se raser. Le manche renferme un kit de survie avec des allumettes, une boussole, une bobine de fil et une aiguille ainsi qu’un couteau d’opération. 
  • Tranchant : Une grande performance de tranche, une réplique qui coupe tout avec une lame lisse. Sur l’autre côté de la lame, des dentelures pour scier du bois comme Rambo.
  • Longueur de la lame : Très belle pièce avec une lame de 25,5 cm. Un vrai mastodonte. 
  • Longueur du couteau : 38,5 cm
  • Poids : Le couteau pèse 505 grammes.
  • Epaisseur de la lame : Lame de 5 mm d’épaisseur équipé de 14 crénelures sur le dos
  • Garantie : 2 ans
  • Matériau de la poignée : nylon

Avantages et inconvénients

Avantages : Un vrai couteau conçu pour les survivalistes extrêmement tranchant et robuste. Il est livré avec son étui en cuir qui comprend une tige d’affûtage. Ce couteau ravira tous les fans de Rambo mais aussi ceux à la recherche d’un couteau tranchant de type bowie en cas de catastrophe, de guerre ou tout simplement pour des excursions en pleine nature. 

Inconvénients : Outre la boussole qui a toute son utilité (bien que très petite), le kit de survie reste fantaisiste et difficilement exploitable en situation de survie. On peut cependant remplacer le contenu du manche par des objets de notre choix.

Avis

3 – Sika 130 Solognac – meilleur couteau de survie decathlon

sika 130 solognac

Présentation

Pour débuter dans le bushcraft ou dans la survie, ce couteau est un outil idéal. Il est très solide, tient bien en main et résiste à tous types d’utilisations. Pour couper du bois en plusieurs sections, le bâtonnage pour vos constructions ou vos fabrications d’outils en tout genre, ce couteau de survie est parfait. Le couteau est personnalisable, on peut remplacer le manche selon ses envies. Le rapport-qualité prix de ce couteau de survie est exceptionnel. En cas d’urgence, vous pouvez compter sur lui tout en gardant votre argent.

Caractéristiques

  • Type d’acier : Acier Inox 5Cr15 inoxydable
  • Facilité d’affûtage : facile à aiguiser mais prévoir un affûtage régulier
  • Polyvalence : On peut l’accrocher à la ceinture grâce à son étui en nylon X-access, convient parfaitement pour la survie, le bushcraft ou la chasse. 
  • Tranchant : Une coupe nette et efficace et une lame en forme drop-point.
  • Longueur de la lame : lame lisse de 13 cm
  • Longueur du couteau : 26 cm
  • Poids : Le couteau pèse 270 grammes
  • Epaisseur de la lame : Lame de 4 mm d’épaisseur
  • Garantie : 2 ans
  • Matériau de la poignée : plastique rubber grip

Avantages et inconvénients

Avantages : Le rapport qualité prix est imbattable. C’est un super couteau pour commencer. Il a un beau design, un gabarit sympa et un prix extrêmement attractif. L’acier est durable et résistant. Etui en tissu et en polyester simple et très léger. Ancrage pour les doigts (finger choil) sur le manche et sur l’après-garde pour une prise en main optimale.

Inconvénients : Prévoir souvent l’affûtage du couteau. L’acier est économique et rend le poids du couteau mal proportionné comparé à d’autres types d’acier. L’étui de type chaussette est simple mais pas de grande qualité. Prévoir des gants pour travailler plus confortablement et soulager ses mains.

Avis

4 – Apocalypse TRC Knives – La référence parmi les couteaux de survie haut de gamme

apocalypse trc knives

Présentation

Offrez-vous le couteau de survie haut de gamme Apocalypse, l’un des plus performant au monde. Alors oui, je tiens à vous prévenir, il est cher. Mais tant que l’on donne un sens au prix, pas de raison de s’inquiéter. Si vous avez des critères élevés pour votre couteau de survivaliste, celui-ci est fait pour vous. L’attention donnée aux détails, les matériaux utilisés, les finitions, la qualité du rendu et sa prise en main ergonomique ultime donnent un résultat stupéfiant ! Tout sur ce couteau respire le haut de gamme. De la boîte à l’autocollant, en passant par le certificat d’authenticité et le numéro de série du couteau, l’effet waouh est garanti. C’est l’incontournable par excellence lorsque l’on recherche le meilleur couteau de survie au monde. Pourquoi l’Apocalypse est un couteau haut de gamme ? C’est la somme de petits détails qui fait que l’on est sur un couteau de survie du haut de gamme. L’assemblage, la symétrie du rendu, le choix des matériaux, la texture et la prise en main, tous ces éléments placent ce couteau en haut de la pyramide.

Caractéristiques

  • Type d’acier : Acier Elmax inoxydable. Des expériences scientifiques ont démontré que cet acier possède des résultats supérieurs à la majorité des autres types d’acier dans plusieurs domaines. L’acier Elmax repousse les limites de la conception grâce à sa durabilité hors du commun, sa résistance aux situations les plus extrêmes et son parfait équilibrage. 
  • Facilité d’affûtage : Marre des lames qu’il faut affûter tous les 4 matins ? Ce couteau ne requiert quasiment pas d’entretien de sa lame mais son affûtage est relativement complexe.
  • Polyvalence : L’acier qui dépasse à l’arrière du couteau permet de briser des vitres ou d’autres objets du quotidien. Le finger choil de l’après garde permet le travail du détail avec une conception parfaitement optimisée. Ce couteau répondra à toutes vos tâches de bushcraft, de chasse ou de survie. L’étui comporte un emplacement pour y glisser une pierre à feu.
  • Tranchant :  La lame fera tout ce que vous lui demanderez de faire : couper un tronc d’arbre, tailler du bois ou construire un campement. Vous pouvez faire confiance à sa découpe à toute épreuve. 
  • Longueur de la lame : lame de 17,2 cm
  • Longueur du couteau : 30 cm
  • Poids : Le couteau pèse 410 grammes
  • Epaisseur de la lame : Lame de 6,5 mm d’épaisseur
  • Garantie : garantie à vie
  • Matériau de la poignée : micarta

Avantages et inconvénients

Avantages : Le pouvoir de l’acier Elmax : vous pouvez taper dessus avec un bâton, essayer de le tordre dans tous les sens, ce couteau ne vous abandonnera jamais. De plus, le micarta du manche permet une grippe incroyablement ferme et la dragonne vient ajouter une sécurité supplémentaire. En effet, pour un couteau Apocalypse, vous pouvez acheter 20 couteaux Sika 130 de chez Decathlon. Mais inutile de vous préciser que 20 couteaux Sika 130 ne vaudront jamais un seul couteau Apocalypse. Ici, vous avez le couteau de survie ultime, le seul et l’unique que l’on peut trouver sur le marché. L’étui comporte une excellente rétention du couteau.

Inconvénients : En effet, une Swatch ou une Rolex, les deux vous donnent l’heure. Parallèlement, L’apocalypse de TRC Knives ou le Sika 130 de Solognac, les deux sont des couteaux de survie. Cependant, lorsqu’on achète un couteau Apocalypse, on achète l’un des meilleurs couteaux de survie au monde, le haut de gamme du haut de gamme. Ce couteau fabriqué en Lituanie n’est pas produit en grande série, les ruptures de stock sont fréquentes, alors soyez réactifs !

Avis

5 – Couteau pliant WX paracorde Wildsteer – meilleur couteau de survie pliant

couteau pliant wx paracorde wildsteer

Présentation

Avec une conception signée made in france, ce couteau de survie pliant est parfait pour vos tâches de survie : bâtonnage, machette, taille de bois etc. Le couteau tiendra aisément dans votre poche une fois replié. Il a été conçu par l’entreprise française Wildsteer et possède des caractéristiques innovantes comme son mode de verrouillage WX-lock. Il se clip parfaitement bien. Si vous pensiez qu’une lame pliante serait moins utile qu’une lame fixe, le WX pliant va vous prouver le contraire ! Il est utile de préciser que son design sobre est entièrement fait à la main.

Caractéristiques

  • Type d’acier : Acier inoxydable X46Cr13
  • Facilité d’affûtage : doux à l’affûtage, facile d’aiguiser la lame
  • Polyvalence : Le manche peut aisément servir de surface de frappe. Il conviendra parfaitement pour toutes vos tâches de bushcraft. Excellente maniabilité et prise en main.
  • Tranchant : La pointe du couteau est piquante et très aiguisée ce qui permet une pénétration efficace et profonde.
  • Longueur de la lame : lame lisse de 10 cm
  • Longueur du couteau : 26 cm
  • Poids : Le couteau pèse 270 grammes
  • Epaisseur de la lame : Lame de 4,5 mm d’épaisseur
  • Garantie : 2 ans
  • Matériau de la poignée : acier X46Cr13 avec une paracorde pour une bonne prise en main

Avantages et inconvénients

Avantages : Le verrouillage WX-lock permet une totale sécurisation de la lame. Son mécanisme de verrouillage permet, une fois déplié, d’avoir une garde robuste. La lame pliante est très résistante en plus d’être acérée et tranchante. Le couteau peut se transformer en pince coupante comme les pinces multifonctions de gerber. L’entablure permet d’utiliser une pierre à feu.

Inconvénients : Le système de verrouillage ne se fait pas rapidement. A noter que c’est un couteau de survie pliant et non pas un couteau pliant EDC rapide d’ouverture.

Avis

6 – Kodiak Wildsteer – meilleur couteau de survie indestructible

kodiak wildsteer

Présentation

La première chose qui vous frappe quand on analyse ce couteau c’est sa robustesse, son gabarit généreux, sa polyvalence d’utilisation et son excellente prise en main. C’est un très joli couteau, très bien pensé par des professionnels français de la survie. L’acier 14C28N est un matériau pour des lames exigeantes qui demandent un tranchant à toutes épreuves et une haute résistance aux chocs et à l’usure. Le Kodiak est un maître dans sa catégorie, solide comme un roc, compact, confortable et polyvalent, il ravira tous les survivalistes comme les amateurs de bushcraft.

Caractéristiques

  • Type d’acier : Acier inoxydable Sandvik 14C28N
  • Facilité d’affûtage : facile à aiguiser
  • Polyvalence : De loin, le couteau le plus polyvalent de ce Top 7 : talon de frappe, décapsuleur / arrache sardines / lève barbelés, zone de grattage pour pierre à feu, crochet arrache-clou, cavité pour allumer un feu à l’archet, trou pour dragonne ou porte outils.
  • Tranchant :  La lame de 13 cm est la taille parfaite pour du bâtonnage et le travail du bois. Le tranchant est conservé sur la durée.
  • Longueur de la lame : lame de 13 cm
  • Longueur du couteau : 25,2 cm
  • Poids : Le couteau pèse 275 grammes
  • Epaisseur de la lame : Lame de 4 mm d’épaisseur
  • Garantie : 2 ans
  • Matériau de la poignée : micarta noir

Avantages et inconvénients

Avantages : Très bon rapport-qualité prix, produit français de qualité. Garde puissante et un manche en micarta pour une prise en main ferme et confortable. On peut personnaliser l’étui selon ses envies : disponible en nylon ou en cuir noir, et on peut ajouter une pochette pour ranger ses accessoires (boussole, pierre à feu, lame d’affûtage …), étui gaucher ou droitier, 

Inconvénients : Prix légèrement élevé.

Avis

7 – Le Vengeur tan TB Outdoor- meilleur couteau de survie français

le vengeur tan tb outdoor

Présentation

Ce poignard de survie est la crème de la crème de la coutellerie. Conçu pour l’armée française et commercialisé depuis octobre 2023, ce magnifique couteau couleur tan ne s’arrêtera pas de vous surprendre. Fabriqué en France à Thiers par TB Outdoor, il respecte un cahier des charges aux critères élevés pour une utilisation militaire à toutes épreuves. Sa force principale ? Son acier mox et son design réfléchi en font un outil indispensable pour survivre en milieu hostile. Le tout est livré dans une boîte antichoc noire minimaliste. 

Caractéristiques

  • Type d’acier : Acier mox , cet acier inoxydable est considéré comme le meilleur matériau pour couteaux au monde. Résistant aux chocs et durable face à la corrosion, voici un couteau sur lequel vous pouvez compter en toutes circonstances.
  • Facilité d’affûtage : Affûtage facile
  • Polyvalence : Manche brise vitre qui se dévisse et découvre une pierre à feu qui peut s’utiliser directement sur la partie ondulée du couteau. Ce couteau remplit parfaitement ses fonctions et peut s’utiliser pour faire du feu, découper du bois, se défendre, creuser etc. On découvre une tablette d’affûtage dans l’étui en kydex qui sert aussi de tournevis plat.
  • Tranchant : Le bout de la lame est très acéré pour un travail de précision et une pénétration rapide. La lame lisse offre une découpe remarquable.
  • Longueur de la lame : lame de 13,5 cm
  • Longueur du couteau : 27 cm
  • Poids : Le couteau pèse 255 grammes
  • Epaisseur de la lame : Lame de 4 mm d’épaisseur
  • Garantie : 2 ans
  • Matériau de la poignée : PA6 FV 

Avantages et inconvénients

Avantages : Couteau made in France, il fait partie des armes idéales pour son matériel de survie. Le verrouillage du couteau dans son fourreau de protection est optimal et se glisse parfaitement à votre ceinture ou dans votre sac. La présence de plusieurs accessoires (pierre à feu, plaquette pour aiguiser, manche de frappe) dans le manche en font un outil complet. Ce poignard s’accroche parfaitement à votre ceinture pour vous accompagner lors de vos excursions en milieu sauvage. Son manche indestructible et ultra adhérent est une prouesse de la technologie. Son étui totalement immergeable possède des sorties d’eau permettant de garder votre couteau au sec.

Inconvénients : Ses dentelures occupant presque la moitié de la lame sont utiles pour couper des cordages épais mais peuvent gêner son utilisation. Sa conception s’apparente quelque peu à un couteau tactique.

Avis

Commercialisé récemment

FAQ

Quel couteau pour la survie ?

Les couteaux de survie sont des protecteurs. Ils servent à survivre en milieu hostile lorsque son pronostic vital est enclenché. Un effondrement de la société, une catastrophe naturelle ou une guerre peuvent durer des années et un couteau de survie fait partie des armes idéale pour protéger votre famille, trouver de la nourriture et faire face à une situation d’urgence. Il vous permettra de mettre en place une stratégie pour rester en vie, comme par exemple pour se constituer une réserve alimentaire de secours. Pour cela, un couteau de survie doit posséder 5 grandes qualités :

  • Un tranchant efficace
  • Une polyvalence des tâches qu’il peut effectuer
  • Une lame facile à affûter
  • Un acier de bonne qualité
  • Une utilisation facile

Un tranchant efficace = Le tranchant de votre lame doit pouvoir vous permettre de couper du bois, sectionner une corde épaisse, découper des aliments avec précision ou encore vous défendre contre une potentielle agression.

Une polyvalence = Votre couteau de survie doit pouvoir réaliser un bon nombre de tâches différentes : creuser le sol, faire du bâtonnage, faire du feu, briser une vitre, casser des noix, couper du bois, enfoncer des piquets, tailler du bois, fabriquer des outils, vous raser, trouver de la nourriture … 

Une lame facile à affûter = On doit pouvoir rapidement redonner son tranchant initial à la lame sans dépenser trop d’énergie et de temps.

Un acier de bonne qualité = L’acier de la lame doit être résistant et solide. La dureté d’une lame est mesuré par sa résistance aux dommages et à la corrosion. Le test de Rockwell, plus simplement abrégé HRC, donne un indicateur fiable sur la dureté d’une lame.

Une utilisation facile = La prise en main doit être agréable et la grippe adhérente. Le couteau doit pouvoir facilement se ranger et s’enlever de son étui. La maniabilité doit être au rendez-vous aussi bien lorsqu’on coupe du bois que lorsqu’on découpe du saucisson. 

Qu’est-ce qu’un couteau de type bowie ?

L’histoire du couteau bowie remonte au far west aux Etats-Unis. Un certain James Bowie fût usage d’armes de ce type pendant plusieurs événements. Il est connu pour son rôle dans la révolution texane du 19e siècle. Il fût rendu célèbre notamment car au cours d’une échauffourée, James Bowie transperça et tua son adversaire avec son grand couteau après s’être fait poignardé et tiré dessus. James Bowie fût par la suite monté au statut de héros. Et ainsi, pour l’honorer, son nom fût donné aux couteaux bowie. 

Les couteaux de type bowie sont des couteaux reconnaissables et connus pour leur taille imposante et leur design particulier. Ces couteaux possèdent une longue lame (allant de 12 cm jusqu’à 35 cm !) et deux quillons entre la lame et le manche en forme de croix qui protège l’utilisateur. La lame a généralement un dos droit et un tranchant incurvé et pointée vers l’avant, ce qui la rend idéale pour trancher et poignarder. Son poids et son gros gabarit rendent ce couteau plus difficile à manier qu’un couteau plus conventionnel.

Sa conception polyvalente en font un couteau parfait pour la survie, la chasse, le camping ou la défense.

Comment mesurer la qualité des lames ?

La résilience de l’acier est mesurée via le test de Rockwell. C’est un test scientifique permettant de mesurer la dureté d’un acier, à savoir sa résistance aux dommages et à la corrosion. Ce test vise à déterminer la durée de vie du tranchant d’une lame. Comment s’articule ce test ? Le test de Rockwell consiste à appuyer un objet tranchant dont la force est connue à l’avance sur l’acier à examiner.

L’analyse de la marque laissée sur l’acier testé permet de contrôler sa dureté. L’indice de dureté est exprimé en degrés Rockwell C ou HRC.

Jusqu’à 52 HRC52 – 54 HRC54 – 56 HRC56 – 58 HC58 – 60 HRC60 – 62 HRC63 – 66 HRC
Très pliant, pas exploitable pour fabriquer des couteauxQualité intermédiaire, couteaux qui requiert un affûtage régulierQualité convenable, affûtage facile et rapideLame professionnelle Tranchant préservé Affûtage facileTranchant préservé plus longtemps Affûtage un peu plus difficileTranchant préservé
Acier dur
Lame fragile Affûtage complexe
Tranchant exceptionnellement préservé
Acier très dur
Lame très fragile
Entretien difficile, acier qui s’oxyde

Quel est le meilleur acier pour un couteau de survie ?

L’acier CPM S35VN est considéré comme l’un des meilleurs aciers au monde pour de la coutellerie. CPM pour “Crystal Particule Metals” est un acier issu d’une technologie mélangeant des particules de métals (carbone, chrome, vanadium et molybdène) créé en 2009 aux Etats-Unis. Conçu pour être un acier spécialement dédié aux couteaux de survie, il est inoxydable, tranchant, s’affûte facilement, est extrêmement robuste et garde une durabilité exceptionnelle dans le temps. On le retrouve par exemple sur des couteaux de survie de la marque ESEE, ColdSteel ou encore White River Knives.

Pourquoi chauffer un couteau ?

Depuis le début de la forge jusqu’à nos jours, l’homme a toujours utilisé le traitement thermique dans la coutellerie. Cette étape est cruciale car elle détermine la qualité d’une lame et notamment la qualité de son tranchant. Le processus de la trempe, c’est-à dire le fait de chauffer une lame et de la refroidir très brutalement dans un liquide comme de l’eau, va provoquer un choc thermique qui va modifier la microstructure de l’acier le rendant beaucoup plus dur. Bien évidemment, nous n’allons pas rentrer dans les détails du métier de forgeron mais il existe des étapes avant et après la trempe qui permettent également d’améliorer la qualité d’une lame.

Comment affûter et aiguiser un couteau de survie ?

L’homme a inventé pleins de procédés, de techniques et d’outils pour aiguiser un couteau. Le fil du couteau est la partie tranchante qui entre en contact avec la matière pour couper. Cette partie doit être la plus fine possible pour garder son tranchant acéré et aiguisé. Si votre couteau de survie est très émoussé, c’est-à-dire si son fil fait au moins 1 mm de largeur ou si vous sentez qu’il ne coupe plus assez bien, alors il conviendra de l’affûter.

La meilleure manière de rendre le tranchant rasoir à sa lame lorsque vous n’avez pas de matériel et sans trop se prendre la tête est grâce à un fusil d’affûtage. Selon l’angle de votre lame (information présente sur la fiche produit), inclinez votre couteau sur le fusil d’affûtage et faites glisser la lame du manche à la pointe. Répétez plusieurs fois puis faites la même chose de l’autre côté.

➡️ Retrouvez notre article sur les 3 méthodes pour aiguiser un couteau.

Si vous avez le matériel adéquat, vous pouvez dans un premier temps passez votre lame au backstand sur une ponceuse. Cela va permettre d’enlever beaucoup de matière pour revenir avec un tranchant convenable avant de réaliser un aiguisage. (pour les lames très émoussée)

On utilise une pierre à aiguiser avec du un affiloir pour obtenir un fil tranchant façon rasoir. 

L’avantage des pierres à aiguiser artificiel c’est qu’elles ont d’un côté un grain fin et de l’autre un grain élevé. Pour aiguiser la lame, on combine 2 techniques d’affûtage :

  • La première technique consiste à dessiner des petits ronds sur la lame avec la pierre afin de dégrossir et de créer un premier affûtage
  • Ensuite, on vient faire glisser la lame sur toute sa longueur sur la pierre afin d’affiner son affûtage et réaliser la finition de la lame du couteau.

Il est extrêmement important de prendre un bon angle pour bien aiguiser son couteau. La plupart des vendeurs vous informeront sur l’angle à privilégier pour aiguiser leur couteau.

Si vous ne savez pas quel angle prendre, vous pouvez superposer 4 pièces de 50 centimes et utiliser cette hauteur comme indicateur pour l’inclinaison de votre couteau sur la pierre de synthèse. 

La position des mains est aussi très importante lors de l’affûtage. Une main sert à tenir le couteau et l’autre se pose sur le dos de la lame afin de venir accompagner la lame dans son mouvement. Utilisez de manière homogène la totalité de la surface de votre pierre de synthèse afin de ne pas endommager votre pierre de synthèse et donc votre couteau.

Enfin, on utilise un affiloir en cuir végétal pour finaliser l’affûtage. On fait passer sa lame toujours avec le même angle, perpendiculairement à l’affiloir, plusieurs fois en avant puis en arrière.

Quel couteau utilise Mike Horn ?

Mike Horn, ce vétéran du survivalisme hors pair. Il fait partie des survivalistes ayant bravé le froid, bravé l’amazonie et en sont revenus plus fort que jamais. Mais quel est son couteau de survie favori ? Quel est l’outil principal de son sac ?

En faisant mes recherches, j’ai percé le secret de son matériel … Mike Horn affectionne tout particulièrement le couteau de survie SFS – AKERON désigné par T. Lopes. On le voit utiliser ce couteau notamment lors d’un tutoriel en milieu sauvage que je joins ci-dessous.

Type d’acier : N690CO (HRC : 58 – 60)

Longueur du totale : 30,8 cm

Longueur de la lame : 16,3 cm

Epaisseur de la lame : 5 mm

Poids : 374 grammes

Etui : Kydex et cuir (disponible pour droitiers ou gauchers)

Tony Lopes est l’artisan coutelier qui a confectionné le design de ce couteau. C’est un professionnel de la survie et un aventurier chevronné. Son couteau SFS est une de ses créations les plus élaborées tant sur le plan de la recherche, du design, de son ergonomie et de sa taille. Ce couteau a fait l’objet de tests sur le terrain et notamment en Amazonie.

Si vous connaissez Mike Horn et son matériel de survie fétiche, n’hésitez pas à le dire dans les commentaires.

Retour en haut